L’État islamique : combattre le feu par le feu

Le 7 décembre 1941, l’Empire du Japon attaque Pearl Harbor, fief de la Marine américaine. Cet affront signait l’entrée en scène des États-Unis d’Amérique dans la Seconde Guerre. Quelques mois plus tard, les Japonais devaient s’avouer vaincus après avoir gouté à la médecine atomique des Américains. Je ne suis pas ici pour juger du bienfait ou non de la bombe atomique. Seulement, les États-Unis ont frappé l’ennemi.

Le 11 septembre 2001, ces mêmes Américains sont de nouveau attaqués, cette fois, par le groupe terroriste Al-Qaïda. Il déclare alors la guerre à un homme et envahit en deux ans d’intervalle l’Afghanistan et l’Irak. Le Canada a participé à la guerre menée dans le premier pays cité. Aussi, pour le bien de la cause, ils ont démonisé Oussama ben Laden, les Talibans et Saddam Hussein. Ils ont aussi fait le coup à Mouammar Kadhafi ! Je ne mentionne pas que ces hommes sont des anges, loin de là mon intention. Écartons le premier qui a littéralement défiguré une ville, la « grosse pomme », un symbole de la liberté, de l’Amérique. Mais, pour les autres, n’étaient-ils pas des dictateurs dans leur pays, parmi tant d’autres? Les langues sales diront qu’ils avaient du pétrole, mais c’était de venger le « 9-11 » l’objectif, n’est-ce pas ?

Comme le très respecté Joseph Facal l’a si bien mentionné dans sa chronique du Journal de Montréal – Terrorisme : jusqu’où l’hypocrisie? – quinze des dix-neuf terroristes impliqués étaient de nationalité saoudienne. Et ce rapport à propos des liens entre les hauts gradés saoudiens et les kamikazes ? Peut-on se demander pourquoi un pays comme les États-Unis ne cible pas le bon ennemi ? Je ne vous dis pas que l’ennemi est l’Arabie-Saoudite. Mais, ce n’était peut-être pas l’Afghanistan ni l’Irak ?

C’est comme si un malin vous faisait la jambette dans la cour d’école et que vous décidiez de pousser celui qui rit ?!

Les temps ont changé. Les États-Unis sont-ils encore la puissance mondiale qu’elle était ou elle a été renversée par le monde arabe avec l’Arabie-Saoudite en tête ? Si tel est le cas, c’est une mauvaise nouvelle pour  nos valeurs, pour notre liberté ! Sommes-nous en train de plier les genoux tel que notre Premier Ministre dans une mosquée ?

Comment combattre le feu par le feu ? Pas nécessairement en allant jouer au chat et à la souris dans les dunes de sable de la Syrie, mais en s’attaquant à ceux qui financent les terroristes, ceux qui leur vendent les armes, ceux qui leur fournissent le Web pour leur propagande. Parce que comme le mentionnait si bien M. Facal, jusqu’où l’hypocrisie ? Il faut du courage pour s’ouvrir les yeux et frapper là où ça fait mal !


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s