Gouverner en bon père de famille ou avoir l’instinct maternel?

Ma femme est une reine. Dernièrement, elle a mis au monde notre princesse. Quelle joie de voir cette petite merveille arriver dans un monde où tout est à apprendre, tout est à réaliser. Elle le fera naïvement, elle verra, encore pour longtemps j’espère, la vie en rose.

Cette expérience de vie m’a inspiré cette chronique politique. Il faisait nuit, j’étais couché sur mon sofa d’hôpital, courbaturé. J’avais de la misère à ne pas me fermer les yeux et partir à travers mes rêves. Je tentais, tant bien que mal, de garder l’œil ouvert, en bon père de famille pour assister ma conjointe à l’allaitement. Celle-ci qui, rappelons-le, donnait naissance il y a quelques heures à peine. Pourtant, à travers la nuit, elle était droite comme un chêne, donnant le sein. Voilà l’instinct maternel.

Puis, je me suis soudainement rappelé ce dont on demande souvent aux politiciens: d’agir en bon père de famille!

Cependant, dans une époque où nous avons connu tour à tour le scandale des commandites, la Commission Gomery, les nominations partisanes, la Commission Bastarache, la corruption, la Commission Charbonneau, l’UPAC, les fausses promesses, les menteries, les indemnités de départ, l’éthique douteuse et j’en passe, je me demande bien si l’on doit se contenter que nos gouvernements agissent en bon père de famille?! Disons-nous les vraies choses, je ne souhaiterais pas être le fils de certains quand je les regarde nous gouverner ou même nous représenter à l’improviste. Parfois, j’irais même jusqu’à dire qu’un petit gars de sixième année avec un cours de gardien averti ferait mieux!

Je ne nomme personne, aucun politicien, sans même un nom de parti car, avouons-le peu importe nos allégeances, ils ont tous égaré le sens éthique à un moment ou un autre dans les dernières années si-bien que l’électorat est devenu cynique.

Seulement, à l’aube de la nouvelle session parlementaire, je suis en droit de rêver de politiciens qui poseront les vraies questions et prendront les bonnes décisions pour le peuple qu’ils doivent fièrement représenter et non pas pour leurs quelconques intérêts et motivations de nature plutôt personnels. Parce que l’automne s’annonce chargé en dossiers épineux, ayez l’instinct maternel ou rentrez chez vous en bon père de famille!


2 réflexions sur “Gouverner en bon père de famille ou avoir l’instinct maternel?

  1. Et si la vraie vie, la vérité, l’honnêteté, l’investissement personnel étaient réellement dans nos maisons parce que dehors…ce n’est pas toujours beau! J’espère juste que notre belle princesse vivra dans un monde meilleur ! Elle a une bonne et belle maman et un papa reconnaissant et intelligent et un grand frère qui la protègera en fait, elle a un beau royaume !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s