L’illusion du changement

francois-legault-conseil-national-caqNous sommes maintenant à quelques semaines des élections générales. À l’aube de celles-ci, nous pouvons penser à un changement…de gouvernement tout au plus…

À une certaine époque, je me serais réjoui de la première place de la Coalition Avenir Québec (CAQ) dans les sondages. Effectivement, j’avais participé à un dîner-conférence où François Legault venait nous présenter les positions de son mouvement sur l’éducation, la santé, la culture et l’économie. Je me souviens d’avoir ressenti un sentiment de fierté et de devoir dans la salle. Moi-même, j’étais envahi par ses sentiments. Un mouvement qui voulait rénover le Québec pour lui redonner ses lettres de noblesse. Il ne parlait ni de souveraineté ni de fédéralisme; que de changement pour se donner, par la suite, les moyens de nos ambitions. Au final, l’ambiguïté demeurait sur l’avenir du Québec dans le Canada. Mais le statu quo n’était pas une option pour ce mouvement et j’adhérais à ça.

On connait la suite. Quelques mois plus tard, le mouvement devint parti. Puis, il fusionne avec l’Action démocratique du Québec (ADQ), qui battait de l’aile, pour devenir le nouveau parti de centre droit du Québec. À partir de ces deux étapes charnières, le véritable changement que devait opérer le mouvement devenu parti a quant à moi disparu.

D’abord, parce la CAQ s’est mise à se prostituer en voulant plaire à tous les amis. Parce que semble-t-il qu’on se fait des amis quand on est politicien trop longtemps.

Justement, la CAQ est menée par des politiciens de carrière, des gens qui s’accrochent à la politique, qui y sont depuis trop longtemps.

En François Legault, quelqu’un me disait dernièrement qu’il se reconnaissait puisque c’était un entrepreneur comme lui. Je l’ai ravisé en lui rappelant que l’époque d’Air Transat est loin derrière. François Legault est à l’Assemblée nationale, avec une pause de trois ans, depuis 1998! Depuis 20 ans, à rouler avec des vieilles idées ici et là et à tout tenter pour se faire élire. Évidemment, je n’enlève rien à son passage en politique, ni même à celui en entrepreneuriat. Un grand entrepreneur, un grand politicien. Mais pour le changement, on y repassera. En 20 ans, il a pourtant eu le temps de changer les choses!

Finalement, parce que la CAQ, en plus de regrouper des vieux routiers, est un ramassis de péquistes et de libéraux frustrés par leurs origines. Les détracteurs me diront qu’il y a de nouveaux visages, de nouveaux candidats qui se sont greffés depuis quelques mois. C’est une excellente nouvelle pour la chose politique des nouveaux visages. Encore faut-il qu’ils soient à la CAQ par conviction et non pas par opportuniste…ce que je doute pour certains. Parce que quand ton parti est populaire pour sa proposition de baisse d’impôt, on est loin d’un projet de société à s’époumoner!

Pour moi, le changement passe par les gens et leurs propositions. Au fond, peu importe le parti, si les gens à leurs têtes pouvaient être affables, originaux, courageux, honnêtes et professionnels dans ce métier noble qu’est la politique, nous en aurions du changement. Par un nouveau mode de scrutin, par un vote libre auprès de leurs membres, par deux mandats de quatre ans maximum au premier ministre, par le gel d’un budget et l’interdiction de partisannerie quant à l’éducation et j’en passe…

En terminant, je trouve ironique que le parti qui propose le plus gros changement de l’histoire moderne du Québec avec sa souveraineté se retrouve dans les bas-fonds. Étant discuté depuis des décennies, le projet s’est mal renouvelé certes. Par contre, le peuple Québécois peut-il également être réfractaire au changement? Préfère-t-il que le changement, qui exige parfois des efforts, demeure, au fond, qu’illusoire?


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s